JeuNOC

Carnet de développement #11 – Les voies de la perdition

Onzième carnet de développement portant aujourd’hui sur la gestion des dommages dans le système Nocturne. En prime, la première illustration d’un Autre, par Tarik-Art.

Les voies de la perdition

Le chemin vers la lumière est dangereux. Les héros s’opposeront à l’ordre établi, s’aventureront dans des territoires perdus, découvriront des secrets terrifiants, vivront des événements bouleversants. En entrant en clandestinité, ils se mettront en danger socialement, encourant le discrédit et l’emprisonnement. Pire que tout, en s’avançant dans les ténèbres, ils risquent d’en être souillés et teintés par le mal.

Dans le système Nocturne, les voies de la perdition sont représentées par quatre compteurs au fonctionnement identique : Blessures, Trauma, Traque et Noirceur.

Ces jauges sont évaluées sur 10.

Lorsqu’un personnage encaisse des dommages, vit des événements pénibles, commet des crimes ou approche d’une source de Noirceur, il gagne une certaine quantité de points. Chaque personnage dispose d’un Talent de protection venant se retrancher à ce montant. La Constitution physique permet de supporter les assauts physiques. La Folie, qui représente la dureté ou l’étrangeté du passif de l’individu, lui permet de supporter les scènes horribles. La Façade, mélange de respectabilité et de mesures de protections administratives, limite l’efficacité de la Traque. Enfin, la Lumière, reflet de la flamme intérieure du personnage, s’oppose à la Noirceur.

Lorsqu’un personnage atteint son cinquième point dans une jauge, il subit un désagrément léger. À huit points, il souffre d’un désagrément sévère. Au dixième point, il est menacé d’être submergé par la mort, la folie, l’obscurité ou les forces du Bloc. Seule une intervention rapide et puissante de ses alliés, ou la dépense d’un précieux point d’Espoir, peut encore le sauver.

La récupération de ces points, leur guérison, exigera du temps ou l’utilisation de Talents spécifiques : Soigner, Apaiser, Bureau ou Lumière. L’Extase permet en outre de raviver l’Espoir au sein du groupe. Le système Nocturne met ici en avant la notion d’entraide, les possibilités de récupération étant partagées au sein de l’équipe durant les précieux moments de calme ponctuant la narration.

Laisser un commentaire