JeuNOC

NOC – FAQ#5

Bonjour à toutes et tous,

Nous avons le plaisir de diffuser la FAQ #5 de NOC, notre jeu de rôle occulte dystopique. Nous évoquons aujourd’hui la lumière, les langues et le système.

Cette FAQ est diffusée sur nos pages Facebook (Sethmes et NOC) et agrégée sur la page NOC du site web Sethmes – https://sethmes.com/faq-noc/
Transmettez-nous toutes vos questions à contact@sethmes.com ou via la page Facebook de NOC à www.facebook.com/nocsethmes.

Q : Quel est le planning de NOC ?

R : un kit d’introduction gratuit sera diffusé en PDF dans les prochaines semaines. Il inclut une présentation résumée de l’univers, des règles simplifiées, 6 personnages prêts à jouer et un scénario qui lance la campagne officielle sans pour autant limiter les options des joueurs. La campagne de financement est prévue pour le mois d’avril et la livraison du jeu au cours de l’hiver prochain.

Q : La lumière et l’obscurité auront-elles un impact sur les règles au-delà des habituels modificateurs ?

R : En effet, la lumière est directement intégrée dans les mécaniques de jeu et influe de manière simple sur certains paramètres du personnage : Lumière, Noirceur, Espoir…

Q : Quelles sont les grandes lignes du système de règles ?

R : Le système conjugue résolution automatique, prise de risque et gestion de ressources.

Les scores des personnages sont directement comparés à une difficulté pour déterminer les réussites automatiques. On recourt aux dés pour augmenter son score de base afin de réaliser une action normalement impossible ou d’améliorer sa réussite, au risque d’entraîner des désagréments auprès de tout le groupe.

Il existe enfin trois réserves, des ressources à gérer par chaque personnage, qui permettent de moduler ce système en limitant les risques ou, au contraire, de tenter le tout pour le tout dans l’espoir d’obtenir des réussites exceptionnelles.

Q : Existe-t-il une « novlangue » conçue par l’Administration visant à rapprocher les Blocs ?

R : Au contraire, l’Administration entretient et maîtrise l’isolement linguistique pour limiter les risques d’une coordination populaire. Il existe toutefois une langue officielle destinée aux échanges administratifs entre les Blocs, mais seuls les personnels autorisés y sont initiés et l’utilisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *